Acides gras poly-insaturés

Oméga 3 et 6 en pleine tourmente  Abonné

Publié le 15/03/2013
Fin 2012, une méta-analyse a conclu à l’inefficacité des oméga-3 sur la mortalité cardiaque. Le mois dernier, une étude a pris à revers les recommandations de substituer les acides gras saturés par des oméga-6. Faut-il pour autant mettre les acides gras polyinsaturés au pilori ?

Septembre 2012, une polémique surgit dans les médias, remettant en cause l’intérêt des oméga-3 (poissons gras...) pour la réduction du risque de maladies cardiovasculaires. À l’origine du scoop, une méta-analyse publiée dans le JAMA qui n’observe pas de réduction de la mortalité cardiovasculaire, ni d’ailleurs de celle toutes causes confondues, avec une supplémentation en oméga-3 à longues chaînes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte