Nutrition

Omega 3, ces lipides qui nous veulent du bien  Abonné

Publié le 10/04/2009
Lors d’un colloque de l’Institut européen de physionutrition (IEP*), le Pr Anne-Marie Roussel a séparé le bon grain de l’ivraie au sujet des acides gras.

Crédit photo : ©GARO/PHANIE

S’il ne faut retenir qu’un principe, c’est bien qu’il faut prendre des Omega 3 et diminuer les apports en Omega 6 dans notre alimentation. Ainsi, les plats cuisinés (Omega 6 et acides gras trans) seront-ils mal vus, de même que les biscuits les moins chers qui ont 25, voir 30% d’acides gras trans (AG trans).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte