Olaparib dans le cancer du sein  Abonné

Publié le 05/06/2009

Crédit photo : ©JOUBERT/PHANIE

Une étude clinique a porté sur 54 femmes souffrant d'un cancer du sein avancé et porteuses du gène de mutation BRCA1 ou BRCA2 traitées avec l'anti-PARP, l’olaparib, mais cet essai ne comportait pas de groupe témoin de comparaison. Les résultats de cet essai clinique ont montré que 41 % des patientes ayant pris la plus forte dose d'olaparib ont connu une réduction de leur tumeur, selon le Dr Andrew Tutt, cancérologue au Kings College à Londres. Ce médicament agit sur le processus de réparation de l’ADN, défectueux chez les femmes exprimant ces gènes.


Source : Le Généraliste: 2491