Observance : ni mieux ni pire  Abonné

Publié le 02/04/2010

L’observance des adolescents est souvent montrée du doigt. « Pourtant, la compliance dans cette population (environ 50% des adolescents ne suivent pas leurs prescription) n’est pas très différente de ce que l’on observe chez l’adulte » indique le Dr Renaud de Tournemire (Poissy).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte