Hypertension

Objectif tensionnel, le mieux est l’ennemi du bien  Abonné

Par
Publié le 17/06/2016
Réunis à l’occasion du récent Congrès européen d’hypertension, les hypertensiologues du Vieux Continent sont revenus sur la question de l’objectif tensionnel optimal. Avec plusieurs arguments en faveur d’une attitude mesurée
hypertension

hypertension
Crédit photo : GARO/PHANIE

En septembre 2015, l’étude SPRINT a ébranlé les convictions des spécialistes de l’hypertension en les questionnant sur les objectifs à atteindre. Dans ce travail, une attitude plus agressive pour atteindre 120 mmHg de pression artérielle systolique (PAS) permettait de gagner 25 % en protection CV comparativement à l’attitude « classique » visant les 140 mm Hg chez des patients dont le risque CV est de 15 % à 10 ans. Mais rien ne sert de sprinter car ce bénéfice s’effectue au prix d’une augmentation des effets indésirables.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte