Obésité et cognition  Abonné

Publié le 13/03/2009

Les femmes ayant plusieurs critères du syndrome métabolique ont plus de risque de développer un trouble cognitif. L’étude américaine a duré quatre ans et a inclus 4 895 femmes âgées en moyenne de 66 ans indemnes initialement de tout déficit cognitif. Parmi les 10 % de femmes ayant un syndrome métabolique, 7 % ont eu un trouble cognitif contre 4 % des femmes sans anomalie métabolique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte