Obama attaqué par les républicains sur la contraception

Publié le 09/02/2012

L’obligation pour les assurances santé de rembourser à partir du 1er août les dépenses de contraceptions met le feu à la campagne électorale américaine. Mercredi les principaux leaders républicains ont reproché au président américain de se livrer ainsi à une attaque «systématique» de la religion avec cette disposition issue de la réforme de l’assurance maladie, annoncée le mois dernier par la ministre de la Santé.

Lors d'un discours virulent au Congrès, le président de la Chambre des représentants John Boehner s'en est pris à cette nouvelle règle, estimant qu'elle «constituait une attaque sans équivoque contre la liberté de religion dans notre pays». Le sénateur républicain John Thune a accusé le président de «piétiner» les remparts constitutionnels de la liberté de religion. Et la sénatrice Kelly Ayotte a expliqué que cette question ne relevait pas du «droit des femmes mais de la liberté religieuse» en général.

Le porte-parole de la Maison Blanche, Jay Carney, a assuré mercredi que Barack Obama était «très sensible à ces questions» et «souhaitait trouver une voie d'apaisement». Déjà, les assureurs qui, sur la base de leurs croyances religieuses, ne fourniraient pas de couverture pour la contraception, auront un an de plus, jusqu'au 1er août 2013, pour se conformer aux nouvelles règles. Mais la disposition demeure contestée par la conférence des évêques américains.


Source : legeneraliste.fr