Nouvelles négociations sur l’assurabilité des malades

Publié le 24/01/2010

« Plus d'accès à l'assurance et de meilleures garanties pour les personnes malades »: Christine Lagarde fixe ces deux objectifs majeurs à la renégociation de la convention pour l’assurabilité des personnes à risque aggravé de santé. La ministre de l’Economie assistait vendredi avec ses collègues du Travail et de la Solidarité Xavier Darcos et de la Santé Roselyne Bachelot à l'ouverture de la première réunion de négociations réunissant représentants des banques, des assureurs et des associations de malades pour la renégociation de la convention AREAS. Tous trois ont fait état de leur volonté de parvenir «rapidement à des modifications ambitieuses de la convention», selon un communiqué commun publié vendredi.

Ce dispositif entré en vigueur début 2007 avait une durée initiale de trois ans et a permis de faciliter l'obtention d'une assurance pour les personnes présentant un risque aggravé de santé. Dans ce cadre, une personne malade peut espérer obtenir une assurance, mais à un tarif plus élevé que le tarif standard. Les avancées envisagées pourraient permettre d'améliorer encore l'accès à l'assurance et la qualité des garanties pour les 10 à 12 millions de personnes concernées. Le président du Comité consultatif du secteur financier (CCSF) Emmanuel Constans a été chargé par le gouvernement de présider les discussions et doit remettre ses conclusions d'ici fin février.


Source : legeneraliste.fr