Psychiatrie

Nouvelle vague de thérapie cognitive  Abonné

Publié le 04/02/2011
La troisième génération de psychothérapie cognitivo-comportementale basée sur la pleine conscience a le vent en poupe. Elle peut être proposée dans la prévention des récidives dépressives.

Crédit photo : ©BSIP/TETRA

Dans la dépression, la rechute est le problème central car au fil du temps, les évènements de vie de faible intensité sont capables de déclencher des rechutes dépressives. La première hypothèse est que la dépression laisse une cicatrice cognitive qui pousserait à une attitude de dysfonctionnement concernant l’estime de soi. Mais ce modèle a été rejeté car cette hypothèse n’a pas été confirmée. En fait, une explication actuelle se base sur le concept qu’il existe une sélection préférentielle d’évènements négatifs, ce qui introduit un biais de mémorisation chez les dépressifs.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte