Nouvelle piste pour un vaccin anti-sida

Publié le 09/07/2010

Des chercheurs américains ont découvert deux puissants anticorps capables de bloquer, en laboratoire, la plupart des souches connues du virus de l'immunodéficience humaine (VIH) ouvrant potentiellement la voie à un vaccin anti-sida efficace. Ces deux antigènes, baptisés VRCO1 et VRCO2, paraissent très prometteurs en empêchant l'infection de cellules humaines par plus de 90% des variétés de VIH en circulation. Les auteurs de ces travaux, parus dans la revue américaine Science du 9 juillet, ont également démonté le mécanisme biologique par lequel ces anticorps bloquent le virus. Ces virologues ont découvert ces deux anticorps, produits naturellement par l'organisme, dans le sang d'un séropositif. Ils ont pu les isoler avec un nouvel outil moléculaire, en fait une des protéines formant le VIH, que les chercheurs ont modifiée pour qu'elle se fixe sur des cellules spécifiques produisant des anticorps qui neutralisent le VIH. Cette protéine a été programmée pour réagir exclusivement aux anticorps spécifiques à l'endroit où le virus s'attache aux cellules de l'organisme humain qu'il infecte.


Source : legeneraliste.fr