Nouvelle offensive sur le testing  Abonné

Publié le 18/06/2010

Crédit photo : ©GARO/PHANIE

La conférence nationale de santé (CNS) a rendu la semaine dernière un rapport pour revenir à la charge sur le testing, cette pratique qui vise à confondre les praticiens qui se livreraient à des sélections de patients en testant leur carnet de rendez-vous. Au moment des débats sur la loi HPST, Roselyne Bachelot avait finalement renoncé à reconnaître la validité de ce dispositif comme preuve de la culpabilité d’un médecin. Mardi, la CSMF a vigoureusement dénoncé ce rapport, d’autant que la Conf’ est membre de la CNS.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte