Arche de Zoé

Nouvelle bataille judiciaire pour Philippe Van Winkelberg  Abonné

Publié le 09/09/2011
Rentrée chargée pour le généraliste de Castellane. Convoqué devant le tribunal de Digne jeudi prochain à la suite d’une plainte en recouvrement déposée par une association tchadienne, Philippe Van Winkelberg devra se rendre à Paris, la semaine suivante, pour être auditionné par le juge d’instruction. Pour autant, le praticien n’entend pas baisser les bras. Témoignage.

« C’est la suite logique de la procédure », reconnaît Philippe Van Winkelberg, qui ne cache pas tout de même se sentir aujourd’hui « un peu isolé » face à cette nouvelle épreuve. D’ailleurs, il apparaît, pour l’heure, être le seul des six membres de l’association humanitaire impliqués dans l’affaire de l’Arche de Zoé à faire l’objet d’une poursuite judiciaire dans le cadre de l’audience qui s’ouvre au tribunal de Digne le 15 septembre prochain.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte