Nouveaux mouvements de restructuration pour les visiteurs médicaux

Publié le 24/01/2015

Crédit photo : BURGER/PHANIE

Les effectifs de visiteurs médicaux à la baisse depuis plusieurs années n’ont visiblement pas fini de fondre. Lilly France a annoncé mi-janvier qu'elle envisageait de supprimer 158 postes de visiteurs médicaux en raison d'un "contexte économique et réglementaire particulièrement difficile". Le laboratoire qui emploie environ 2.300 salariés dans l'Hexagone a présenté un "projet de réorganisation" dans sa structure de visiteurs médicaux qui serait mise en place à partir de septembre 2015 et conduirait à la "suppression de 158 postes pourvus, dont 143 postes de délégués médicaux, 14 postes de directeurs régionaux et 1 poste de directeur de réseau". Ce plan qui donnera la priorité aux reclassements internes et aux départs volontaires concernera près de 40% des efefctifs de la branche "visite médicale" qui compte 378 postes.

Ce plan intervient après plusieurs autres annoncés ces derniers mois dans d’autres laboratoires. Ainsi du groupe Pierre Fabre qui a annoncé en décembre un plan de réduction de 551 postes dont 272 en recherche et développement et 279 dans ses réseaux commerciaux. Début octobre, Sanofi annonçait un plan de départs volontaires de 200 départs d’ici à 2016, touchant pour les visiteurs médicaux et personnels de la filiale commerciale de Sanofi France. Enfin, au début de l’été, MSD avait signé avec les syndicats un plan prévoyant la suppression de 490 postes sur 1.300 (hors sites de production). Il s'agit là encore majoritairement d'emplois de visiteurs médicaux.


Source : legeneraliste.fr