Dons d’organe

Nouveau souffle pour la greffe pulmonaire  Abonné

Publié le 10/09/2010
En 2009, le nombre de greffes de poumon a augmenté. En revanche, les greffes de rein ont pour la première fois diminué, selon le rapport 2009 de l’Agence de biomédecine.

Crédit photo : ©HOP. FOCH/PHANIE

C’est une belle victoire pour la greffe de poumons : 231 greffes ont été réalisées en 2009, soit 18 % de plus qu’en 2008. Ces bons résultats s’expliquent notamment par les progrès des techniques chirurgicales, mais aussi par une meilleure prise en charge des personnes greffées, ce qui a permis d’accroître significativement la survie post-greffe. Depuis quelques années, les greffons sont désormais classés comme optimaux, non proposables ou intermédiaires, avec une caractérisation plus précise pour cette dernière catégorie afin de pouvoir les proposer aux équipes médicales.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte