Trois questions au Dr Philippe Bergerot*

"Nous devons nous concentrer sur le patient"  Abonné

Publié le 18/06/2010
Quels sont les bénéfices et les limites des thérapies à domicile pour les patients ?

Elles doivent d’abord répondre à un besoin des patients sachant que certains préfèrent aller à l’hôpital. Il faut que les patients aient un bon suivi de l’observance à domicile. On s’en est rendu compte avec l’hormonothérapie qui est la thérapie orale la plus ancienne en cancérologie. 40 % des patientes ne prenaient pas leur traitement de façon régulière. Ce défaut d’observance ne se voit pas comme dans le diabète ou l’hypertension où les conséquences sont plus directement visibles.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte