Nonagénaire de Chaville: le directeur exclu à son tour

Publié le 11/01/2013

Le directeur de la maison de retraite de Chaville (Hauts-de-Seine) qui avait renvoyé une nonagénaire pour 40.000 euros de loyers impayés a été suspendu de ses fonctions le temps de l'enquête, a annoncé la direction du groupe, les Villas Beausoleil, dans un communiqué vendredi. Cette dame de 94 ans prénommée Anne, qui résidait depuis deux ans à la Villa Beausoleil de Chaville, près de Paris, avait été transportée la semaine dernière à Brou (Eure-et-Loir) où vit l'un de ses fils, qui s'occupe administrativement de son dossier. Trouvant porte close, l'établissement avait décidé de la confier aux urgences d'un hôpital proche, à Châteaudun. La direction de la Villa Beausoleil de Chaville, qui a reconnu son erreur, souhaitait la réintégrer en dépit des arriérés, mais s'est heurtée au refus de la famille, qui lui cherche une autre maison de retraite. La dame âgée a été transférée lundi à l'hôpital privé d'Antony (Hauts-de-Seine), où elle est suivie médicalement depuis dix ans et où exerce l'un de ses autres fils en tant que gynécologue. La ministre chargée des Personnes âgées, Michèle Delaunay, qui lui a rendu visite mardi, l'avait trouvée "en bonne santé physique" mais "troublée". L'Agence régionale de la santé (ARS), qui a jugé "inacceptable" le traitement de la vieille dame, mène une enquête pour "recueillir tous les éléments qui permettront d'apprécier le déroulement des faits".


Source : legeneraliste.fr