Non les hôpitaux ne sont pas surendettés pour le ministère de la Santé

Publié le 29/05/2013

Les hôpitaux sont-ils trop endettés ? Oui, selon l'Inspection générale des affaires sociales (Igas) et de l'Inspection générale des finances (IGF) dont un récent rapport souligne que le doublement de l'investissement hospitalier entre 2002 et 2012, en raison notamment des plans Hôpital 2007 et Hôpital 2012, a entraîné un triplement de l'endettement. A Hôpital Expo mardi, la ministre de la Santé, Marisol Touraine, a souligné au contraire, qu’"aujourd'hui, il nous faut construire l'hôpital de demain. Pour la ministre de la santé, "une des clés de ce changement, c'est l'investissement". "Mais notre conception même des investissements doit évoluer. Il faut les rendre cohérents à l'échelle d'un territoire", a-t-elle concédé.

Mercredi, la Direction générale de l'offre de soins (DGOS) du ministère de la Santé a par ailleurs rendu publics des chiffres qui montrent que le résultat global des hôpitaux publics, tous budgets confondus, a été excédentaire d'environ 100 millions d'euros en 2012, pour la première fois depuis 2008. "Ce résultat global s'est amélioré d'environ 400 millions de 2011 à 2012 et cette amélioration concerne toutes les catégories d'établissements publics de santé", a précisé devant la presse Jean Debeaupuis, directeur général de la DGOS. De même la capacité d'autofinancement (CAF) des hôpitaux publics s'est établi "autour de 4 milliards", son meilleur niveau également depuis 2008."


Source : legeneraliste.fr