Déserts médicaux

Non à la coercition

Publié le 11/07/2012

Sur Itélé, Marisol Touraine est revenu aussi sur le dossier des déserts médicaux: la ministre a répété ne «pas croire à la coercition» pour l'installation des jeunes médecins et considéré qu'ils «n'avaient pas à payer les erreurs» commises par les politiques précédentes. Pour lutter contre le trou de la sécurité sociale (environ 15 milliards d'euros cette année), la ministre a rappelé aussi que la lutte contre la fraude - «qui ne représente pas des sommes gigantesques» - doit être poursuivie, mais également celle contre l'excès d'hospitalisation, les ordonnances trop longues ou encore les actes médicaux inutiles. Sur le financement de la Sécu, Marisol Touraine a assuré qu’il fallait «réfléchir à d’autres modes de financement», précisant que sur les cotisations et la CSG on ne pouvait «prélever davantage». Avant de conclure que cette réflexion se ferait dans «le cadre de négociations, de concertations», avec les partenaires sociaux.


Source : legeneraliste.fr