Non au goulag  Abonné

Publié le 03/04/2009

Les généralistes ne veulent pas travailler plus pour gagner plus ! Ils veulent avant tout ne plus travailler avec la peur au ventre, ils veulent donc mieux travailler pour aussi avoir plus de temps libre, qu’ils soient des villes ou des champs. La peur au ventre, par peur du procès au moindre faux pas, c’est ce qu’on lit régulièrement sur les blogs.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte