Courrier des lecteurs

On n’incite vraiment pas les libéraux à poursuivre leur carrière au-delà de 65 ans  Abonné

Publié le 16/05/2014

On manque de médecins généralistes et, pourtant, on n’incite pas ceux qui le voudraient à poursuivre leur activité libérale au-delà de 65 ans. Je voudrais justement attirer l’attention de mes confrères sur trois points inquiétants relevés dans la convention d’assurance et de prévoyance CAP d’AGIPI.

1. Le versement des indemnités : « Les indemnités journalières cessent d’être versées au plus tard au 65e anniversaire de l’assuré ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte