Entretien avec le Dr François Stefani*

« On n’est pas obligé d’annoncer un pronostic fatal »  Abonné

Publié le 25/03/2011
Que prévoit le code déontologie pour aider le médecin face à la mort de ses patients ?

Dr François Stefani. La réalité du vécu des médecins face à la mort est prévue à travers l’article 38 qui dit que le médecin doit accompagner ses malades jusqu’à la mort. À travers l’article 37 qui prévoit le soulagement des douleurs et qui interdit l’acharnement thérapeutique, ce qu’on appelle l’obstination déraisonnable. Et aussi en ce qui concerne l’annonce, à travers l’article 35.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte