Néphropathie diabétique : quels facteurs génétiques ?  Abonné

Publié le 16/10/2009

Pour identifier les gènes et les variations génétiques impliqués dans les complications du diabète, en particulier dans la néphropathie diabétique, le Pr Groop a initié en 1997 en Finlande une large étude nationale intitulée FinnDiane. Cette étude porte sur 5 000 patients atteints de diabète de type 1 (durée du diabète supérieure à 16 ans) et leurs familles. L’objectif est de faire le génotypage de 1 500 personnes souffrant de macro ou de micro-albuminurie et de 2 500 personnes au taux d’albumine normal dans le groupe contrôle. À ce jour, 1 900 génotypes ont déjà été établis.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte