L’avis du Dr Etienne Bidat*

« On ne traite pas une sensibilisation mais un patient "  Abonné

Publié le 10/02/2012

« Aujourd’hui, du fait de la forte prévalence des allergies, le grand danger pour les médecins est de perdre tout esprit critique et de tomber dans le piège des tests de dépistage faussement positifs, prévient le Dr Etienne Bidat. Le médecin généraliste et le pédiatre doivent donc respecter des règles de dépistage ». Chez l’enfant il existe des tests de dépistage de première intention tel le Phadiatop (pour les pathologies respiratoires) éventuellement couplé à l’Fx5 (pour les allergies alimentaires).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte