Tarification

Ne pas désespérer les généralistes  Abonné

Publié le 05/10/2012

Si des divergences existent entre généralistes quant à la réponse à apporter aux dépassements d’honoraires, ils sont tous d’accords pour faire état de la dégradation de leurs conditions de travail. Et des insuffisances des tarifs du secteur 1 qui font partie intégrante de la négociation. « Le principal problème, c’est l’indécence des tarifs du secteur 1 qui fait que personne ne s’installe. S’ils n’étaient pas si bas, il n’y aurait pas de problème de dépassement », fait valoir Patricia Lefébure. Le Dr Rodolphe Charles souhaiterait, lui aussi, une tarification plus souple.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte