Nash et perte de poids : plus c'est mieux  Abonné

Publié le 19/10/2018

Si l’amaigrissement a certes un impact positif sur la stéatose hépatique non alcoolique (NASH) il faut au minimum perdre 2 à 3 % du poids du corps pour améliorer la stéatose. Au-delà de 5 %, on a un effet sur l’inflammation et au-delà de 10 % sur la fibrose.


Source : Le Généraliste: 2848