Courrier des lecteurs

Morts sur ordonnance  Abonné

Publié le 01/04/2016

Je réagis au chiffre paru en p. 8 du Généraliste n° 2750 selon lequel entre 1/3 et 40 % des plus de 75 ans seraient polymédiqués. J’ai 90 ans et depuis 1950, je prescris rarement plus de trois molécules différentes par jour. Au-delà, on ne peut prévoir les interactions médicamenteuses, a fortiori chez les seniors.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte