Mort naturelle pour le patient resté dix jours dans les toilettes de l’hôpital

Publié le 12/10/2013

L’affaire avait fait scandale mi-septembre : le patient gravement malade, retrouvé mort dans des toilettes de l'hôpital de Dieppe (Seine-Maritime) dix jours après sa disparition, est bien décédé de mort naturelle. Selon l'autopsie et les examens complémentaires effectués, le décès serait lié à un malaise cardiaque et serait intervenu pratiquement au moment de la disparition, a indiqué le procureur de Dieppe, Valérie Cadignan.L'enquête judiciaire est terminée, a indiqué la magistrate, précisant que les proches du défunt n'ont pas déposé plainte. Le patient avait disparu le 16 septembre. D'intenses recherches avaient été entreprises en vain, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur de l'hôpital, par le personnel de l'établissement, la police et la gendarmerie, avec le concours d'un chien pisteur. L'agence régionale de santé n'a pas encore rendu ses conclusions sur cette affaire.


Source : legeneraliste.fr