C'est arrivé le 19 novembre 2004

Mort de John Vane

Par
Alain Létot -
Publié le 19/11/2015
éphéméride

éphéméride
Crédit photo : phanie

Lauréat du prix Nobel de médecine en 1982, John Robert Vane est né à Tardebigge, dans le Worcestershire, le 29 mars 1927 d’une mère anglaise et d’un père ayant fui la Russie.

Après des études à la King Edward's School à Edgbaston, Vane étudia la chimie à l'université de Birmingham mais déçu par le manque d’expérimentations il se tourna vers la pharmacologie, obtenant en 1953 son doctorat à l'Université d'Oxford. Son diplôme en poche, il intégra l'Institute of Basic Medical Sciences de l'université de Londres où il allait rester 18 ans. En 1973, Vane quitta le monde universitaire et prit la direction des recherches de la Wellcome Foundation. Recherches sur l’aspirine

En 1982, conjointement avec les chercheurs suédois Sune Bergström et Bengt Samuelsson, Vane reçut le prix Nobel de médecine pour ses travaux sur l’aspirine où il montrait que l’acide acétylsalicylique inhibait la production de prostaglandine en bloquant la cyclo-oxygénase. Ces recherches permirent de démontrer l’efficacité de l’aspirine en prévention notamment secondaire, des maladies cardiovasculaires. En 1985, Vane revint à la vie universitaire au William Harvey Research Institute de la St. Bartholmew's Hospital Medical School. John Vane, mort le 19 novembre 2004 à Farnborough, avait reçu le prix Lasker en 1977 et la Royal Medal en 1989.


Source : legeneraliste.fr