Entretien avec Stéphane Munck, président de l’Isnar

« Moins d’un tiers des jeunes veulent être salariés"  Abonné

Publié le 21/01/2011
Les internes de médecine générale tiennent ce vendredi à Deauville et pendant deux jours, leur XIIe congrès. Le président du syndicat en dévoile la teneur et révèle les grandes lignes d’une étude sans précédent, menée pendant six mois auprès de quelque 2 000 internes, sur les aspirations de la nouvelle génération.
Le Généraliste : Comment voyez-vous cet « avenir à construire » qui est l’intitulé de votre congrès qui débute aujourd’hui ?

Stéphane Munck : Nous sommes dans un moment qui est très important pour la médecine générale : les problématiques de démographie médicale, de formation, des externes comme des internes, il y a tout un contexte qui fait que les choses sont en train de bouger. Que ce soit sur le terrain de l’exercice regroupé qui est un vrai souhait pour la plupart des jeunes, en maison ou en pôle de santé.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte