Moins de salmonellose dans l’UE, mais plus de campylobactériose

Publié le 09/03/2012

Les cas de salmonellose sont en baisse dans l'Union européenne mais ceux de campylobactériose sont en hausse, a indiqué jeudi l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) dans son dernier rapport sur les zoonoses. La campylobactériose, que l'on peut contracter en mangeant du poulet ou du porc mal cuits ou par le contact avec des chiots ou des chatons, «reste l'infection la plus souvent signalée chez les êtres humains depuis 2005 et le nombre de cas a augmenté ces cinq dernières années», indique le rapport de l’EFSA. En 2010, un total de 212.064 cas de campylobactériose ont été signalés, en hausse de 7% par rapport à l'année précédente.

Les cas de salmonellose ont en revanche baissé en 2010, passant à 99.020 cas contre les 108.618 de l'année précédente. Selon le rapport, la raison principale de cette baisse est vraisemblablement «le succès du programme de contrôle de l'UE de la salmonellose dans les élevages de volailles». D'autres zoonoses présentant un nombre de cas beaucoup moins important sont, soit en hausse, comme les colites hémorragiques causées par la bactérie Shiga avec 4.000 cas en 2010, soit en baisse, comme la listériose avec 1.601 cas la même année. Au total, un total de 25 décès liés à des zoonoses a été enregistrés en 2010, dont la majorité en Espagne (sept cas) et en Grande-Bretagne (cinq cas), essentiellement à la suite d'une salmonellose (16 cas) ou d'une listériose (4 cas).


Source : legeneraliste.fr