Modernité...  Abonné

Publié le 03/12/2010

Un jeune patient tombe malade chez moi (fièvre, toux, whizzing...). J’appelle un confrère : état viral, donc pas d’antibio. 3 jours après, je rappelle SOS pour le même tableau. Prélèvement pharyngé : c’est viral! Pas d’antibio, mais 3 cp de corticoïdes seuls. Quelques heures après : bronchite asthmatiforme fébrile. Conclusion : Zeclar + Ventoline. Amélioration rapide. Il y a 20 ans, on prescrivait peut-être trop d’antibio, mais je ne revoyais qu’exceptionellement mes patients. Conclusion?: une visite au lieu de trois et, donc, économies !

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte