Mobilisation aux USA après la découverte d’un cas de vache folle

Publié le 27/04/2012

Alors que le ministère américain de l'Agriculture a annoncé mardi avoir détecté un cas de maladie de la vache folle en Californie, confirmant le quatrième cas dans le pays d'encéphalopathie spongiforme bovine (ESB), jeudi, la FDA américaine s’est déclarée confiante dans l'efficacité de garde-fous destinés à empêcher toute propagation de la maladie de la vache folle par le biais de l'alimentation. De son côté, le ministère de l’agriculture a affirmé que l'animal -une vache laitière- n'était pas destiné à la boucherie ou à être utilisé pour produire des farines pour le bétail, un vecteur potentiel de la protéine responsable de l'ESB. La FDA travaille avec les autres autorités fédérales et des Etats pour approfondir l'enquête en cours. Et la FDA annonçait qu’elle allait coopérer avec le ministère de l'Agriculture pour achever une enquête épidémiologique étendue, tout en soulignant aussi que les études scientifiques indiquaent que l'ESB ne peut pas se transmettre par le lait des vaches. L'annonce de ce nouveau cas d'ESB est particulièrement sensible, alors que, selon les données officielles, l'exportation de viande de boeuf américaine représente 353 millions de dollars par an, avec le Mexique, le Canada, la Corée du Sud et le Japon comme principaux marchés.


Source : legeneraliste.fr