Mise en garde contre le thiocolchicoside  Abonné

Publié le 29/11/2013

L’Agence européenne du médicament vient de mettre en garde contre l’utilisation du myorelaxant, le thiocolchicoside, aux doses thérapeutiques usuelles. En effet, des études menées en Italie tendent à prouver que ce produit une fois dans l’organisme se transformerait en un métabolite capable d’endommager la division cellulaire et aboutissant à la production de cellules aneuploïdes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte