Gynécologie

Mirena, un nouveau regard sur la contraception  Abonné

Publié le 18/06/2010
Solution radicale à l’observance, le dispositif intra-utérin (DIU) est efficace, réversible et peut s’inscrire dans la durée. Encore faut il le démystifier.

Crédit photo : ©SATURN STILLS/SPL/PHANIE

« En France, la contraception orale reste très largement majoritaire jusqu’à 35 ans » a constaté le Dr Marie-Noelle Laveissière (Paris). « Le DIU affleure les 30 % après 35 ans ». Il souffre encore d’une mauvaise réputation avec une réticence des médecins vis à vis du risque infectieux et des craintes des patientes quant à la présence d’un dispositif à l’intérieur de leur corps. Depuis 10 ans, l’arrivée d’un dispositif intra-utérin progestatif a ouvert la porte vers des bénéfices thérapeutiques pour certaines femmes souffrant d’endométriose ou de ménorragies.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte