Ce que le Dr Dominique Martin, directeur de l'ANSM, souhaite aux généralistes en 2018

« Mieux communiquer entre nous est un enjeu essentiel »

Publié le 01/01/2018

Il est de bon ton d’opposer les médecins et les autorités sanitaires, dont l’ANSM. Nous serions voués à ne pas nous entendre. L’ANSM, trop bureaucratique, serait sourde aux préoccupations concrètes des praticiens et éloignée des réalités de terrain. Au-delà des lieux communs portés par la facilité, il nous faut reconnaître que mieux communiquer entre nous est un enjeu essentiel pour remplir nos missions auprès des patients que vous soignez et pour lesquels nous devons assurer l’accès à des traitements sûrs et efficaces.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)