Microbiote intestinal et obésité : cause ou conséquences ?  Abonné

Publié le 22/10/2010
Des travaux récents ont montré expérimentalement l'existence d'un lien entre la composition du microbiote intestinal et l'obésité qui semble se confirmer chez l'homme. S'ils constituent une passionnante piste de recherche, rien ne permet actuellement de savoir s'il s'agit d'un lien de causalité ou plus vraisemblablement d'un marqueur.

L'équipe de Jeffrey Gordon (USA) a, la première, mis en évidence l'importance métabolique du microbiote. Les souris axéniques accumulent moins de graisse pour un même apport alimentaire. En outre, le transfert du microbiote de souris rendues minces ou obèses induit la minceur ou l'obésité chez ces souris axéniques. L'analyse de leur microbiote révèle une modification du rapport entre les deux familles bactériennes qui représentent 90 % du microbiote, avec un ratio Firmicutes / Bactéroïdetes normalement de 90/10 qui passe à 99/1 chez les souris obèses.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte