Mickael Riahi, l’engagement syndical au service de sa discipline

Publié le 06/11/2015

Crédit photo : DR

À 36 ans, voilà un candidat fraîchement élu au sein de l’URPS Ile-de-France! Ça ne fait pas pour autant de Mickael Riahi un novice du syndicalisme. Ancien président du turbulent SNJMG (Syndicat National des Jeunes Médecins Généralistes), le généraliste de 36 ans ne garde pas pourtant que des bons souvenirs de ces années d’action. « J’avais arrêté parce que j’étais déçu des querelles syndicales. Encore aujourd’hui je ne suis pas fan des guéguerres que peuvent se mener les différentes formations ».

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)