Mi-temps  Abonné

Publié le 20/02/2009

Au Parlement comme à la Sécu, c’est la pause. Vacances parlementaires d’abord. Après deux semaines de débats sur la réforme Bachelot, les députés se sont octroyés, hier soir, un peu de repos jusqu’au 2 mars, bien mérité pour la poignée d’élus qui suivent les discussions. Que retenir de ces premiers échanges ? Pour les généralistes, il y a eu plus de peur que de mal. D’abord, il n’est plus question de taxer les confrères qui refuseraient un service médical en zone blanche.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte