MG dénonce les nouvelles pratiques des URSSAF au détriment du secteur 1

Publié le 19/12/2013

La Sécu chercherait-elle à retirer d’une main ce qu’elle donne aux médecins généralistes de l’autre ? En tout cas, MG France dénonce avec vigueur les toutes nouvelles pratiques de l'URSSAF, qui serait en train de réintégrer dans l'assiette imposable à la CSG-CRDS la part des cotisations prise en charge par l'assurance maladie pour les médecins de secteur 1. A cette fin, l’URSSAF a d’ailleurs modifié la rédaction de sa notice de déclaration des revenus professionnels 2013, "dans un sens qui, dixit MG France, pénalise gravement les seuls médecins de secteur 1." D’après les informations du syndicat, certaines URSSAF iraient plus loin que d’autres "en prétendant réintégrer également l'abattement de 2% réservé aux médecins conventionnés du secteur 1 qui renoncent à comptabiliser leurs frais de blanchissage et de représentation ! " Une honte pour MG France, qui met en garde le gouvernement", et lui demande de "renoncer à surtaxer les médecins de secteur 1".

De son côté, la CSMF dénonce l’opération. Et stigmatise "le matraquage fiscal et social totalement inique des médecins libéraux par le gouvernement !" Et d’appeler les confrères à signer la pétitition des "asphyxiés" lancée par l’UNAPL.


Source : legeneraliste.fr