Metro, boulot, chaos... Abonné

Publié le 23/10/2009
Metro, boulot, chaos...


©VOISIN/PHANIE

Course à la rentabilité, dépersonnalisation des tâches, mise en concurrence des salariés… La vague de suicides chez France Télécom a permis de briser un tabou. Médecins du travail et psychiatres décrivent l’engrenage du stress aux syndromes anxio-dépressifs. Face à cette épidémie des sociétés post industrielles, une nouvelle approche clinique, encore balbutiante, s’est développée pour accompagner ces salariés fragilisés. Reste le plus dur : instaurer une véritable prévention primaire.

Management par le stress, management par la peur ? Vingt-quatre agents de France Telecom se sont suicidés depuis février 2008, sur leur lieu de travail ou en laissant une lettre mettant directement en cause l’entreprise. Les réactions se multiplient. Ainsi le Medef souhaite ouvrir des discussions avec l'ensemble des partenaires sociaux sur la transposition en France de l'accord européen sur le harcèlement et la violence au travail. Pour sortir de la crise, l’actuel p-dg de France Télécom, Didier Lombard a promis de mettre fin "au niveau national au principe de mobilité des cadres…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte