Partenariat

Merck Serono, allié fidèle des cancéropôles  Abonné

Publié le 11/06/2010
En soutenant quatre des sept cancéropôles, Merck Serono mise sur de nombreux projets en étroite collaboration avec les cliniciens.

« Nous avons été les pionniers de ce type de partenariat lors de l’annonce du premier plan Cancer en 2003 » a souligné Dominic Cellier (directeur des affaires scientifiques). Proximité géographique oblige, le réseau CLARA (Cancéropôle Lyon Rhône-Alpes Auvergne) a la plus longue expérience. Elle a récemment contribué à mieux cerner les sarcomes, tumeurs rares dont les données restent parcellaires. « Nous avons relu les dossiers d’anatomopathologie et 46 % des diagnostics sont en partie erronés » a précisé le Dr Isabelle Rey-Coquard (centre Léon Bérard, Lyon).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte