Courrier des lecteurs

Merci Dr Cabrera !

Publié le 09/03/2018

Ancien syndicaliste ou pas, notre confrère a raison de constater une dégradation de la prise en charge médicale de nombre de nos concitoyens de la part des nouveaux installés : refus d'être médecin traitant, refus des imprévus au cabinet ou à domicile, dépersonnalisation des accueils, refus des visites y compris pour des patients très âgés et même parfois refus des tiers payants…

Tous ces griefs récurrents ont des causes multiples associant numerus clausus, désertification, féminisation et biberonnage hospitalier aux 35 heures de nos étudiants alors que la revalorisation récente des actes médicaux est bien réelle.

Il est plus confortable et plus rémunérateur de faire de l'acide hyaluronique ou de l'épilation définitive du maillot en centre-ville que d'aller dans la neige soigner une vieille dame au fond d'un village de montagne.

Sans compter que l'acte même de la visite réservé aux seuls généralistes fut pour moi une source inépuisable d'informations non verbales pour la connaissance et la prise en charge de mes patients pendant mes 40 années d'expérience…

Vous aussi, vous voulez réagir à l’actualité médicale ? Adressez-nous vos courriers accompagnés de vos nom, prénom et lieu d’exercice à redaction@legeneraliste.fr

Dr Jean-Marie Mazé, généraliste retraité

Source : Le Généraliste: 2826