LE GÉNÉRALISTE VOUS RÉPOND

Mention expresse  Abonné

Publié le 20/03/2009
«En cas de réintégration d’un local professionnel dans le patrimoine privé, et dans la mesure où la plus-value dégagée satisfait aux conditions d’exonération, de quelle façon convient-il de concrétiser cette opération lors de la déclaration fiscale ?»

Sur le plan de la déclaration fiscale, il suffit, en théorie, de ne plus mentionner le local dans le tableau immobilisations et amortissements de la 2035 pour que l’administration fiscale puisse logiquement en déduire que ce local a été réintégré dans le patrimoine privé (ce qu’elle appelle, dans son jargon, «la réalisation» d’un bien) ; et cela, dans la mesure où, l’année précédente, vous avez déduit encore un amortissement et que ce local n’était pas totalement amorti ; toutefois, pour éviter des demandes d’explications inutiles de la part du Fisc, il est préférab

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte