Méningo B, une épidémie mal contrôlée  Abonné

Par
Publié le 12/10/2018
Un article du BEH montre qu’après un épisode épidémique d’infections à méningocoque B dans le Rhône, une campagne de vaccination mise en place durant trois mois, s’est révélée insuffisante. Parmi les causes avancées : des médecins peu impliqués.
Vaccin

Vaccin
Crédit photo : VOISIN/PHANIE

Trois ans après avoir obtenu son AMM, Bexsero® - vaccin contre les méningocoques B, la première campagne de vaccination a été lancée dans la région du Rhône, en raison d’une épidémie d’infections invasives à méningocoques B. Entre février et mars 2016, quatre cas étaient survenus dans le Beaujolais. Après une expertise multidisciplinaire, l’ARS d’Auvergne-Rhône-Alpes a décidé de mettre en place une campagne de vaccination ciblée chez les 2 mois – 24 ans, correspondant à 4 338 sujets.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte