Méningite : un sérotype peut en cacher un autre  Abonné

Publié le 03/06/2011

Malgré la mise en place d’une vaccination à large échelle,« le nombre de méningite à pneumocoques n’a pas diminué en France entre 2001 (n=135) et 2009 (n=127) » révèle les dernières données de l’Observatoire national des méningites bactériennes. En fait, si les 7 sérotypes couverts par le vaccin disponibles pendant cette période ont quasiment disparu passant de 63,9% en 2001 à 4,8% en 2009 , les sérotypes non vaccinaux ont parallèlement augmenté de 36,1% à 95,2% avec notamment une émergence du sérotype 19A chez les moins de 2 ans.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte