Mener une consultation post-voyage  Abonné

Publié le 01/07/2011
Un interrogatoire précis permet le plus souvent d’orienter le diagnostic. Il est complété par un examen physique et un bilan biologique.

Crédit photo : ©BSIP

Lorsqu’un patient de retour de voyage vient consulter – en particulier en cas de fièvre – c'est le plus souvent l'anamnèse qui oriente l'étiologie. Il est important de connaître les dates et lieux du voyage, les mesures préventives réellement appliquées (vaccination, prévention du paludisme, hygiène alimentaire...), les risques pris sur place (contacts avec l’eau douce, avec des sols humides, contacts avec des animaux, rapports sexuels non protégés, aliments particuliers ingérés...) et la chronologie des symptômes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte