Menaces sur l’IVG au Canada

Publié le 07/05/2010

Plusieurs ONG redoutent que le droit à l'avortement au Canada ne soit remis en question par le gouvernement conservateur de Stephen Harper via un arsenal législatif qui limiterait les droits de femmes.«L'avortement est plus menacé que jamais», déclare ainsi Alexa Conradi, la directrice de la Fédération des Femmes du Québec. Selon elle, «il y a eu 5 projets de loi depuis l'arrivée au pouvoir des conservateurs qui remettent en question, de façon directe ou indirecte, le droit à l'avortement au Canada». Par exemple, le projet de loi C-484, déposé en 2007, qui vient d'être adopté en seconde lecture à la Chambre des Communes vise à reconnaître des droits au foetus et fait reconnaître comme une infraction le fait de blesser ou de causer la mort d'un enfant non encore né. Autre texte dénoncé par certaines ONG: le projet de loi C-510 déposé le 14 avril dernier par le député conservateur Rod Bruinooge, qui vise à criminaliser le fait de "contraindre" une femme à avorter par des menaces de blessures, de retrait de soutien financier ou de privation de logement. Le Canada est l'un des seuls pays au monde où il n'existe pas de loi sur l'avortement. L'IVG est légale depuis 1988, date de l'abolition de l’article 251 du Code criminel, traitant de l'avortement.


Source : legeneraliste.fr