Médicaments en rupture de stocks : Bertrand lance un plan d'actions

Publié le 08/09/2011

Le ministre de la Santé Xavier Bertrand a annoncé jeudi un plan d'actions destiné à lutter contre les ruptures de stock de médicaments, en identifiant ceux qui présentent un risque de pénurie et en contrôlant mieux les obligations des professionnels concernés. « Il est intolérable qu'aujourd'hui que certains patients aient des difficultés à suivre leur traitement normalement » affirme le ministère dans un communiqué, publié au lendemain d'une rencontre entre Xavier Bertrand et le secteur (industriels, grossistes-répartiteurs, pharmaciens et les autorités sanitaires). Cette réunion avait été programmée cet été après que la Société française d'anesthésie et de réanimation eut alerté sur des problèmes de ruptures de stocks. À l’issue de la réunion, Xavier Bertrand a souhaité « qu'un plan d’actions soit mis en œuvre, sans délai, sous l'égide de la DGS et de l'AFSSAPS ». Ces autorités devront donc rappeler les « obligations de service public de chacun des acteurs » et mettre en place des « contrôles plus systématiques ». Il s'agira aussi d'établir une liste de médicaments « présentant un intérêt majeur et à risque de rupture, avec mise en place d'un suivi national des approvisionnements de ces produits ». Les laboratoires devront, à leur frais, instaurer un plan de gestion des pénuries tandis que sera mis en place « un circuit d'information rapide facilitant le signalement par les professionnels de santé de toute rupture de stock ou difficultés d'approvisionnement ». Enfin, il s'agira d'anticiper les arrêts de commercialisation, « afin de disposer d'une période transitoire suffisante pour la mise en place de mesures alternatives ». Une nouvelle réunion est prévue en octobre. Plusieurs dizaines de médicaments, sur un total d'environ 13 000, selon l'Afssaps, font l'objet de ruptures de stock récurrentes.


Source : legeneraliste.fr