Médicaments de ville : une stabilité des dépenses en 2011

Publié le 06/12/2012

Les médicaments, qui constituent le premier poste des soins de ville, ont enregistré pour la première fois en 2011 une stabilité des dépenses avec un taux de croissance limité à +0,2%, selon les chiffres de l’Assurance maladie publiés jeudi. Au début des années 2000, la croissance du poste «médicaments» oscillait entre +7% et +9%. Il avait atteint environ +2% en 2009 et -0,2% en 2011. L’Assurance maladie estime qu’un milliard d’euros d’économies a ainsi été réalisé en 2011 grâce, selon elle, «aux efforts engagés dans cette maitrîse des dépenses de médicaments». La Cnamts relève toutefois que la France demeure en tête des dépenses de médicaments par habitant au sein de l’Union européenne et que des marges significatives d’amélioration sont possibles. A l’hôpital, le montant des prescriptions a augmenté de près de 357 millions d’euros alors que les montants des prescriptions faites en ville ont diminué de 294 millions d’euros.


Source : legeneraliste.fr