Médicaments contrefaits : un réseau démantelé en Russie

Publié le 03/07/2012

La police russe a annoncé qu’un réseau russe qui fabriquait des médicaments contrefaits ou falsifiés pour soigner le cancer et les livrait depuis deux ans à des hôpitaux et pharmacies a été démantelé.

Oleg Rassokhine, né en 1967, et Raouf Aliev, né en 1976, ex-distributeur d'une compagnie pharmaceutique, ont créé un groupe qui fabriquait de faux médicaments, avec des matières importées de Chine et d'Ukraine, selon l'enquête. Les faussaires utilisaient aussi de nouveaux emballages pour y mettre des médicaments périmés, dont l'année d'expiration remontait jusqu'à 2003. Ils ont ainsi livré ces faux médicaments dans des pharmacies et hôpitaux à Moscou, Rostov-sur-le-Don et Naltchik (Caucase du Nord).

« En février, une jeune fille de 15 ans est décédée, sans doute à la suite de l'absorption d'un de ces médicaments », a indiqué le chef du département de cancérologie pédiatrique de l’hôpital de Naltchik, Janna Koumykova. Selon les enquêteurs, les faussaires commençaient par livrer des médicaments ayant reçu un certificat de vente, avant d'ajouter progressivement des médicaments falsifiés dans leurs livraisons.

La police a saisi 700 000 emballages de produits falsifiés.

Seulement 0,035% médicaments sur les 10 milliards d’unités produites en Russie seraient contrefaits et retirés du marché, contre 0,01 % pour l’Union Européenne selon les autorités russes.

Ce que contestent des experts indépendants pour qui le chiffre de contrefaçon des médicaments en Russie varierait entre 3 et 18 %.


Source : legeneraliste.fr